Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur cette chronique de bricolage culinaire.
Vous y trouverez un large choix de plats végétariens (dont les Sweet sweet patatoes) ou non végétariens (comme la tarte de Montbéliard), d'en-cas (les rouleaux de printemps), de desserts (avec la salade de fruit en soupe de sorcière), simples, rapides et économiques.
Vous pourrez également  trouver des idées pratiques pour l'exercice du bricolage culinaire ou pour la simple dégustation.

28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 13:54
Après une longue hésitation entre faire un peu de cuisine, ou du repassage, ou du rangement, ou de la couture, j'ai choisi. Un peu de cuisine aujourd'hui, et plus précisément, des crèmes renversées suite à une soudaine envie hier soir.

Pour commencer, une crème renversée digne de ce nom doit avoir en son fonds un bon caramel. Et moi, je n'ai jamais fait de caramel. Premier challenge... Pour les quantités, je suis partie sur 70g de sucre et 4 cuillères d'eau, ce qui est déjà difficile en soit pour une anti-sucre comme moi. Mais en même temps, si un bon caramel est bon, c'est parce qu'il contient du sucre. J'ai fait chauffer puis bouillir ça jusqu'à ce que le mélange devienne blond. C'était à peine plus long que ce que j'aurais cru...
Erreur à ne pas commettre sur le caramel :
- utiliser du sucre roux (ce que j'ai fait la dernière fois) car il est drôlement plus difficile de voir à quel moment le roux devient blond... en fait, jamais...
- laisser blondir, blondir, blondir pour voir jusqu'où il peut être blond... car il vire au brun, trop dur et trop amère avant qu'on ait compris quoi que ce soit
- lècher la cuillère pour goûter la chose, car la température de ce mélange dépasse le supportable (mon coeur, combien de c° le caramel en cours ?)
- mettre le caramel en route et aller faire autre chose. En général, ça se termine avec un nuage noir dans la fumée et une casserole fichue.

Passons à la crème
.
Je pars direct sur un litre de lait, car je présuppose que ça va être très bon et qu'il ne va pas en rester. Je coupe en deux une gousse de vanille (dans la longueur, sinon c'est naze) et je gratte un peu avec la pointe du couteau pour en faire ressortir plein de petits grains noirs. Je laisse négligeamment tomber les deux morceaux dans le lait et je fais bouillir cela. Dès que le lait bout, arrêter et laisser refroidir.
Si vous êtes bien concentrés, vous pouvez faire l'opération en même temps que le caramel, mais faut bien rester présent sur toutes les opérations (je m'adresse aux filles, bien sûr... et aux rares mecs qui peuvent faire plus d'une chose à la fois).

Battre 6 oeufs avec 100g de sucre, puis verser un peu de lait tiède en battant. Si le lait est trop chaud, ou si vous battez mollement, il y a des risques que le jaune d'oeuf coagule. Alors n'oubliez pas ce détail : lait tiède et main ferme sur le fouet. D'autre part, pensez à "passer" le lait, pour éviter de mettre les morceaux de gousse de vanille si la gousse s'est cassée en plusieurs petits morceaux (ça arrive avec les gousses trop sèches).
Mettre dans les pots (pots de yaourt en verre par exemple), au fond desquels vous avez mis le caramel et cuire au bain marie à 165° durant 1 heure.
Mettre au frais après tièdissement dans la cuisine. Bien planquer derrière d'autres trucs sinon ils vont disparaître tous seuls.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lamarie 03/06/2008 16:04

moi j'ai la même recette sauf que je ne mets que 5 oeufs entiers et ça marche aussi. quand je pense qu'il y ades recettes avec seulement des jaunes et qu'est-ce qu'on fait des blancs à part de meringues que je n'aime pas? on les jette? ah non alors...ton conseil pour que ça ne grumelle pas je confirme, j'ai fait l'erreur de mettre le lait bouillant sur les oeufs, c tout grummeleux sous la langue...