Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur cette chronique de bricolage culinaire.
Vous y trouverez un large choix de plats végétariens (dont les Sweet sweet patatoes) ou non végétariens (comme la tarte de Montbéliard), d'en-cas (les rouleaux de printemps), de desserts (avec la salade de fruit en soupe de sorcière), simples, rapides et économiques.
Vous pourrez également  trouver des idées pratiques pour l'exercice du bricolage culinaire ou pour la simple dégustation.

18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 17:50

Les apéros, c'est bien. On est cool, détendus et on met des miettes partout. Tout le monde se sert à boire et va chercher des cakes, des chips, du saucisson à la cuisine s'il en manque au salon. Au bout d'une heure, on est tous morts de rire et un peu ronds. On a pris 10 kg chacun. Parce que la nourriture de l'apéritif est traitre et grasse. La parade, c'est le dip.

 

Le dip consiste à manger des légumes crus, émincés en levant le petit doigt et en déculpabilisant tranquillou.

To dip en anglais, remenber ? tremper, plonger... car les légumes peuvent être trempées dans différentes petites sauces de folie toutes en couleur.

 

Les légumes que j'utilise :

- tomates cerises

- carottes émincées

- concombres émincés

- fleurs de chou-fleur

- radis

- crevettes

- champignons

(attention, un intru c'est glissé dans cette liste)

 

Les sauces que je fais ne sont ni "régime" ni "junk food", donc ni fromage blanc 0% ni crème fraiche, mais fromage blanc 40%. C'est un très bon compromis qui donne une sauce bien assez gouteuse et consistante.

- sauce curry : fromage blanc (FB) + curry + sel + poivre

- sauce cocktail : FB + ketchup

- sauce rose : mixer une petite betterave cuite + FB + sel et poivre + persil

- sauce tartare : FB + une gousse d'ail pressé + sel et poivre + fines herbes

- sauce fines herbes : FB + une gousse d'ail pressé + sel et poivre + fines herbes 

- guacamole

- caviar d'aubergine

- houmos

 

Note : les hommes hétéros trouvent ça super naze et préfère le saucisson, mais une fois qu'ils auront goûté, ils en mangeront aussi, en trempant des chips...

Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:43
Avec les conneries de réchauffement climatique et de montée de la recrudescence, nous avons été totalement bloqués à nouvel an par une bonne couche de verglas. Impossible de sortir de la grotte, la charette patinait à mort.
Nous n'avons même pas pu aller chercher nos invités à la gare Essenne-Céhaif !
J'avais fait quelques courses la veille, mais pas tout ! Notamment, je pensais aller à la boucherie pour acheter de bonnes charcuteries et de l'excellent fromage. Peine perdue.

Nous avons donc dû festoyer avec les moyens du bord et les invités miraculeusement rapatriés à la maison. Quelques grammes de saumon, un peu de foie gras, 2 avocats transformés en guacamole avec 3 tomates qui trainaient. Et pour agrémenter, j'ai fait une quinzaine de blinis avec Nana à partir d'une recette marmito-simplissimo :

Mélanger 2 yaourts, 2 oeufs, 2 pots à yaourt de farine t55, 1 sachet de levure (chimique) et une pincée de sel.
Laisser reposer le temps de préparer tout le reste et cuire dans une poele de tout petit diamètre, genre poele à blinis.


Ils étaient trop bons, y'en n'avait pas assez.
C'était une année commencée dans la consommation raisonnée et malgré tout, nous avons largement trop mangé.
Repost 0
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 17:56
S'il y a un truc que je déteste, ce sont les lardons vendus tels quels. Je trouve que ça a une odeur affreuse à la cuisson à tel point que je me demande toujours comment s'est fait. Parfois, j'achète une tranche de lard chez le boucher, mais une vraie tranche, celle qui a encore des poils accrochés à la couenne, comme pour nous rappeler que c'était un vrai cochon et que personne ne l'a épilé avant le funeste sort.

Aujourd'hui, pas de lardons, mais j'ai envie d'accompagner mon taboulé d'un truc qui sente bon. J'avais un pain en train de lever dans la machine à pain et au moment de le faire cuire, j'ai prélevé un morceau que j'ai étendu et laissé dans un coin de la cuisine, en attendant le moment du repas.
Il me restait du taboulé un demi-oignon, que j'ai haché et fait revenir un peu au beurre pour le précuire.

15 min avant de manger, je tartine la pâte à pain étalée de crème fraiche (épaisse et pas light hein !), j'ajoute les oignons, sel, poivre, et hop. Ou devrais-je dire "yop là".
Cuisson : 240°, 10 à 15 min

Pour prévenir toute attaque de nos "amis" ou lecteurs alsaciens, ceci n'est pas du tout la recette de la Flammekueche, nan, pas du tout ! Qu'allez-vous imaginer...
C'est ma flammevegkueche et j'ai le droit :-p.


Par égard pour son oeuvre amateur, je tairais ici le nom de celui qui a fait ce soir ces photos minables...
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, c'était bon.

Sauf que les filles ont dit "j'ai goûté, j'aimais pas !" Sans déc ! ça nous change ! La plus petite a tenté de plonger dedans : encore raté...

Repost 0
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 13:54
Quand midi arrive, au travail, on se demande parfois où l'on va aller manger. Il y a une époque où on allait fréquemment à la crêperie. C'était avant, quand les crêpes étaient mangeables, maintenant, elles ont un vieux goût de graillon indigeste et nous n'y allons plus. Alors, à midi, je me suis dit "pourquoi pas à la maison aussi, pour le repas des petites pestes ?"

J'ai choisi de faire avec les fonds de frigo, l'objectif était surtout là : ne pas retourner faire de courses, ne pas reprendre la voiture. Ainsi, j'avais au menu, crêpes pommes de terre/Comté/Cancoillotte et crêpe au sucre ou à la confiture pour le dessert. Pour la bonne conscience et l'assurance d'être quand même une bonne mère, des betteraves rouges en dés, des radis émincés et des tomates en dés...

Crêpe de Montbéliard et ses petites crudités

10h30 : découpage des différents légumes pour les crudités (encore que si on réfléchit bien, la betterave n'est pas exactement une crudité...)
10h45 : Cuisson de 2 grosses pommes de terre
11h00 : réalisation de la pâte à crêpe à base de lait tiède (évite le temps de pause). C'est la recette de base, vous pouvez en faire plus, mettre une autre farine, mettre plus ou moins de farine pour une crêpe plus ou moins épaisse.
11h15 : sortie de l'eau des pommes de terre et départ vers l'école

11h37 : retour de l'école, ça s'affole, ça a faim... ça voit les betteraves "J'AIME PAS LES BETTERAAAAAVES !!!!!!"
11h38 : on respire et on épluche les patates.
11h39 : on met à contribution un individu de moins de 7 ans pour sortir le Comté et la Cancoillotte du frigo "JE VEUX DU JAMBON DANS LA CREPE !!!!!""
11h45 : après l'explication du fait de l'absence de jambon, on lance la première crêpe, en disposant les crudités dans les assiettes et en envoyant les individus de moins de 7 ans se laver les mains.
11h46 : Disposer quelques rondelles de patates dans la crêpe dès son retournement, ainsi que de la Cancoillotte et des lamelles de Comté (ou du Comté râpé). Fermer la crêpe selon les instructions précises des individus de moins de 7 ans (vues au Croisic cet été pendant les vacances avec papa....)
11h48 : enchainer sur les autres crêpes pendant que les 1ères refroidissent un peu dans les assiettes : la cancoillotte chaude, c'est chaud et mes pestes ne mangent que tièdasse...

Crêpes salées terminées et englouties (plus ou moins), vous pouvez enchaîner sur les crêpes sucrées. Ici, n°1 n'a pas voulu de dessert et n°2 a pris un kiwi, comme quoi, elles n'abusent pas des bonnes choses, enfin, moins que leur mère ;-)

Crêpes à l'abricot compoté et menthe fraiche
Mettre une noisette de beurre au fond d'une petite casserole et coupé en morceau 3 abricots (par personne). Saupoudrer de sucre (selon l'acidité des abricots) et laisser réduire. Faire la crêpe et au moins où on la retourne, étaler la compote d'abricot avec de la menthe émincée. Fermer et déguster en écoutant le jeu des milles euros, pendant que les monstres sont en train de s'étripper dans leur chambre.
Repost 0
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 14:43
Fonds de frigo et idée de Bettina aujourd'hui, une tarte au fromage blanc et fromages rapés :

J'ai commencé par faire une pâte minute légère, en 3 minutes et étalement à la suite sans aucun problème (mais pourquoi acheter de la pâte dans le commerce ???). Puis j'ai rapé tous les vieux morceaux de fromages secs qui trainaient dans le frigo (Comté et Morbier). Sur la base d'une tarte au fromage blanc, j'ai mélangé un bol de fromage râpé, 3 pots de fromage blanc, poivre, noix de muscade et 3 blancs d'oeufs en neige.
J'ai étalé ça sur ma pâte et cuit 30 minutes à 200°. C'est une tarte très haute et qui reste très gonflée.

Très riche en produits laitiers et en calories, mais légère en texture. Typique le truc traître ! Avec une crème brûlée en dessert (jaunes d'oeufs), c'est le repas maudit.
Repost 0
16 août 2006 3 16 /08 /août /2006 17:36
Me voici de retour avec une recette testée et retestée cet été pour les apéros : même les alsaciens les plébicitent et j'en suis très fière : Mes bretzels !

C'est au forum Supertoinette que je dois tout, car c'est là que je retrouve les mapeurs (euses) ayant la même MAP que moi, et j'y ai trouvé cette recette :

Dans la MAP (Home bread M.), mettre 150 d'eau, 150g de lait puis 6g de sel (1,5 cuillère à café). Ajouter 500g de farine T80 (farine de blé bise), 30g de margarine ou beurre fondu puis 11g de levure à pain (ou levain fermentescible). Lancer le programme pétrissage (aussi appelé 12) (ça marche aussi avec les mains) et laisser monter dans la map ou un grand plat couvert d'un linge humide jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume.

Mettre en forme les bretzles. On peut en faire environ 12. Prendre une petite poignée de pâte dans la main et le rouler en un fin boudin de 45cm de long environ. Croiser 2 fois les deux extrémités et remonter le bout au centre de la boucle : ça forme un bretzle !

Pochage : le démarrage de la cuisson est un pochage à l'eau bouillante. En période de canicule, c'est héroïque. Sinon, ça réchauffe. Mettre un litre d'eau à chauffer avec 1 cuillère à soupe de gros sel et 2 cuillères à soupe de bicarbonate. Quand l'eau bout, plonger le 1er bretzle puis le sortir quand il remonte à la surface. Faire ainsi pour chaque breztle.
Laisser reposer et monter entre 30 min et 1 heure.

Battre 2 jaunes d'oeuf et passer les bretzles au jaune d'oeuf avec un pinceau (réservé pour la cuisine), puis saupoudrer de gros sel (et éventuellement de carvi, ça ressemble au cumin et c'est délicieux).
Cuire th9, 275° durant 15 minutes (surveiller !).

Pendant ce temps là, dans la douceur du soir, le soleil descend, les oiseaux chantonnent. L'homme est allé chercher des bières bien fraiches et a sorti les verres. La terrasse est tranquille, les amis sont joyeux. Si je ne risquais pas de vous rendre jaloux, tous les ingrédients du bonheur sont là.
Cependant, manger des bretzles trop chauds donne rapidement aml au ventre. La bière les fait gonfler et votre repas s'arrête en général là.
Repost 0
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 08:04
La saga des flans est encore en cours, mais j'ai envie aussi de me lancer dans la réalisation d'un petit gâteau salé, trouvé en boutique "diététique" la semaine dernière. Ce sont des croquants composés de céréales et de fromage, et j'imagine qu'il est tout à fait possible d'en faire à la maison :

Pour 150g de gâteaux :
Faire une pâte avec 100g de farine complète, 25g de fromage rapé*, et de l'eau. Je mets les 2 premiers au mixer et ajouter de l'eau progressivement jusqu'à ce qu'une boule se forme (comme une pâte à tarte). Sortir du mixer et mélanger à la main avec 30g de céréales (selon vos goûts) et 2g de sel.
Etaler sur un papier cuisson et cuire à 200° jusqu'à ce que ça dore un peu (ne pas laisser trop cuire, c'est vite "trop cuit")

Où est la photo ?

* Attention, il ne s'agit pas d'emmental plastique vendu sous vide ou sous plastique justement. C'est un mélange râpé de tous les fromages à pâte dure qui sont restés oubliés trop longtemps dans le frigo (si c'est possible). Sinon, c'est du Comté, évidemment !

Les ingrédients du produit d'origine :
100g de farine complète T110
15g de fromage rapé*
15g de graines de courges
5g de graines de tournesol
5g de graines de lin
3g de sel
3g de graines de sésame
1/2 sachet de levure chimique
Repost 0
27 mai 2006 6 27 /05 /mai /2006 11:50
Eh ben pour changer, voici ce week-end un truc excellent que j'ai mangé chez Irène K, qui vient de Géorgie.

Mixer 4 yaourts, 1 oeuf, 20g de beurre fondu, 1 cuillère à café de sel et une de bicarbonate et 750g de farine T55. Etaler cette pâte en cercles qui vont être farcis avec la préparation suivante et fermés en gros chaussons.
(je serais tenter de remplacer les yaourts par des petits suisses, pour me rapprocher de la pâte feuilletée light...)

Farce : Mélanger plusieurs fromages râpés ou écrasés, dont un prédominant (un bien fort qui reste dans le réfrigérateur ou un bleu) et d'autres plus doux (les fromages que les enfants vous ont fait acheter et qu'ils ont laissés). Il en faut 250g environ. Ajouter 2 oeufs, une pincée de coriandre et du poivre. Farcir les cercles de pâtes puis fermer en collant avec un peu d'eau.

Faire frire à la poêle et servir chaud. Je suis tentée par tester la cuisson au four aussi....

Les géorgiens qui passent ont le droit de faire des commentaires et améliorations/corrections...
Repost 0
29 mars 2006 3 29 /03 /mars /2006 00:00
Parce qu'il n'y a rien de pire au niveau gastronomie que les gâteaux apéro du commerce, je fais maintenant les miens (c'est utile car certaines personnes ont la tête qui tournent avec l'alcool à jeun). C'est rapide, ça amuse les enfants, on peut mettre ce que l'on veut dedans, bien moins de graisse et de sel notamment.

Faire une pâte à tarte feuilletée (rapide, inratable et légère). N'hésitez pas à ajouter des ingrédients du type graines de sésame, de pavot, betterave (pour gâteaux roses), épinards (pour gâteaux verts), parmesan... Etalez-la sur la table. Vous pouvez découper avec des emporte-pièce de différentes formes, mais les enfants seront ravis de le faire à votre place. Au moment de mettre au four (pour quelques minutes, à surveiller), vous pouvez ajouter des graines ou du fromage.
Après la cuisson, là encore on peut ajouter des choses, fromages frais, crème de tomates, guacamole, houmos.... (sur la photo, purée de tomates séchées).
Repost 0
22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 20:54
Soyons clairs : si c'est le menu préféré des enfants, ce n'est rien d'autres qu'un plat vite fait sur le pouce pour les adultes.
Néanmoins, voici en 2 mots LA recette :

ça se fait très bien avec un reste de pâtes. Pour une poignée de pâtes, battre 1 oeuf, 5 cuillères à soupe de lait, du fromage râpé. Cuire 20 minutes à 200°. Pour un petit repas rigolo à manger sans couvert, cuire cela dans des petits moules individuels et démouler avant de servir sur une assiette.
On peut rajouter des dés de jambon, ou du thon, et varier les fromages à volonté.
Repost 0