Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur cette chronique de bricolage culinaire.
Vous y trouverez un large choix de plats végétariens (dont les Sweet sweet patatoes) ou non végétariens (comme la tarte de Montbéliard), d'en-cas (les rouleaux de printemps), de desserts (avec la salade de fruit en soupe de sorcière), simples, rapides et économiques.
Vous pourrez également  trouver des idées pratiques pour l'exercice du bricolage culinaire ou pour la simple dégustation.

27 mars 2006 1 27 /03 /mars /2006 22:52
Faire la génoise avec 120g de sucre, 5 jaunes d'oeuf vivement battus pour faire blanchir le mélange. Ajouter 120g de farine et un peu d'arôme de vanille, avec 60g de chocolat noir fondu.
Battre les 5 blancs en neige. Incorporer 1/4 des blancs dans le mélange pour le détendre, puis le reste en deux fois en mélangeant délicament pour ne pas "casser" les blancs. Allez, tentez ça, moi aussi je pensais ne pas arriver à le faire, et finalement ça marche bien.... Vos amis seront ravis de vos tests, car pour certains ratés, d'autres sont réussis !

Cuire à 180° durant 10 à 15 minutes sur un papier sulfurisé. La cuisson est très importante, poser le doigt à la surface du gâteau : s'il s'enfonce puis se remet en place il est cuit, s'il reste un creux, il faut attendre encore. S'il est trop cuit, il ne se roule pas, s'il n'est pas cuit... ben il n'est pas cuit !
ça paraît dur... je ne sais pas, j'ai réussi du premier coup moi.
Bref. Poser un linge mouillé sur la table et poser le gâteau avec son papier sulfurisé sur le linge. Poser un autre morceau de papier de la même tailler par dessus et rouler le tout. Laisser 1 minute, pour humidifier un peu tout ça. Dérouler et décoller les deux papiers. Poser sur une grille et laisser refroidir.
Mince, j'ai conscience que c'est une recette hyper dure. Je trouve ça nul les recettes difficiles dont les gens se disent "je ne vais pas faire ça, j'ai 3 chances sur 4 de rater". La seule solution, c'est de vous faire une leçon filmée.... Dès que je peux, dès que je chope un photographe, je refais tout ça, et l'artiste immortalise le chef d'oeuvre.


Mélanger 50g de sucre et deux barquettes de framboises écrasées (réservez-en 10 pour la décoration intérieur, ça donne du relief des framboises entières) et 350g de mascarpone (2 boites). Avec une seule boite, ça fait un peu juste à mon goût...
Etaler ça sur le gâteau et rouler avec des framboises entières disposées en ligne.
Serrer dans un film étirable et stocker au frais durant 8h.

Et voici le gâteau de Bettina, chocolat, framboises décoré de poudre de chocolat et copeaux


et le gâteau de papi (je n'ai mis qu'une bougie, car 86, ça aurait été trop) : poudre d'amande, arôme amande amère, framboises dedans mais décor fraises
Repost 0
23 mars 2006 4 23 /03 /mars /2006 11:59
Mélanger 1,5 verre de sucre, 3 oeufs entiers vite vite vite pour que ça devient mousseux.
Rajouter 3 verres de farine, 1 sachet de levure et une pincée de sel, 25cl de crème légère (la plus légère que l'on trouve - pour ne pas avoir trop mauvaise conscience).
Ajouter un parfum selon les goûts, eau de fleur d'oranger, vanille, ou rhum, ou comme tu veux.
Parsemer de pommes ou d'amandes en lamelles.
Démarrer à four froid, cuire à 180° jusqu'à ce qu'il ait une belle gueule et sente bon. C'est assez rapide, ne partez pas en courses (20 minutes à peu près).
Verdict : Bravo Christelle l'espionne, on en est tous fous du spies cake !

Repost 0
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 22:35
Recette franc-comtoise du gâteau de ménage, ou gâteau de fête, que l'on mange le dimanche en dessert avec le café :

La base est une pâte type pâte à brioche :
Mélanger un oeuf et un blanc, 30g de sucre, une pince de sel, 70g de beurre en pommade, 350g de farine, 11g de levure de boulanger (l'équivalent d'un sachet) et 80ml de lait.
Travailler pour obtenir une pâte uniforme, lisse et de bonne texture (agréable à pétrir).

Laisser reposer 3 heures sous un linge mouillé (pour éviter le dessèchement de la pâte) entre 21 et 27° (idéal - à moins de 18°, ça a vraiment du mal de monter).
Retravailler un peu, étaler dans le plat de cuisson (moi j'utilise un moule à tarte en céramique) et laisser monter 30 minutes.

Là, vous avez assez de pâte pour faire DEUX gâteaux de fête.
Par dessus chacun, mettre un mélange fait d'un oeuf, un jaune d'oeuf, 30g de sucre et 20cl de crème.

Cuire à four chaud durant 30 minutes.
Repost 0
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 20:46
A faire avec les enfants, les jours de pluie ou de neige. Les miennes adorent ça, et pourtant, elles n'aiment pas les gâteaux en général.

Casser trois oeufs dans le saladier (vérifier les éventuels morceaux de coquille égarés).
Vider un yaourt dans le saladier puis laver et sècher le pot. Remplir le pot de sucre, ajouter et mélanger.
Ajouter 2 pots (à yaourt toujours hein, faut suivre !) de farine (dont un où l'on ajoute et mélange un paquet de levure chimique). Mélanger. Ajouter de l'huile et/ou du lait, l'équivalent de 3/4 du pot.
Cuire à 180° jusqu'à ce qu'il soit doré et qu'un couteau en ressorte sec.

Variantes :
un yaourt au fruit, du chocolat fondu mélangé à la pâte, des petits morceaux de fruits coupés et déposés au dessus avant cuisson.
Avec beaucoup plus de yaourt, pour un résultat plus moelleux et aéré, à la façon d'Estelle qui utilise la recette de Dorie Greenspan.

La variante du printemps:
Il a fait très doux aujourd'hui, même s'il faisait gris. J'ai couru toute la journée et j'ai eu super chaud. Premier jour du printemps. A 21h30, je prépare un gâteau au yaourt pour des raisons inavouables (qui a dit "corruption de fonctionnaire"???? C'est très exagéré !....). Sur la base de la recette de Dorie, je commence avec 2 yaourts, 1,25 pot de sucre, 3 pots de farine, 1 sachet de levure, 1/2 citron pressé. Et j'enfourne. Et j'ai oublié ???? L'huile ! Ben mince.... Je vous raconterai le résultat demain. Au printemps, le gâteau au yaourt se fait light.
J'avais oublié.... 3 oeufs. Le gâteau était juste.... râté.
Repost 0
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 14:58
Inspiration d'inspirations, c'est Cléa qui m'a donné l'envie de faire des cookies, avec son idée de cuisine pour un après-midi pluvieux. Elle-même avait trouvé la recette dans les bonheurs de Sophie, qui elle-même tentait de reproduire les cookies d'Ikéa.

Sans oeuf et sans lait, ils sont pratiques pour les allergiques, les régimiques, les propriétaires de frigos vides. Il faut quand même 2,5cl de lait d'amande, que j'ai remplacé par du lait de soja qui me restait. Par contre, mon cerveau de blonde a buggé au moment de doser le lait : j'ai imaginé que 2,5cl de lait pesait 250g sur ma balance électronique (ta mère - private joke, sorry :-/ ) au gramme près.
Et pourtant... il me semblait bien que le mélange était déjà bien mou, alors rajouter autant de lait me semblait dangereux. A un moment, je me suis quand même dit "stop le lait, on va au carnage !".


<-- Avant cuisson et avant chocolat


La première fournée a été bizarre, les gâteaux se sont étalés comme beurre au soleil et sont devenus super fins (mais super bons quand même). Pour la deuxième fournée, j'ai rajouter un peu de farine, c'était mieux. Donc, résultat, j'aurai dû mal de vous donner "ma" recette, car j'ai mis une partie de 250g de lait et un peu de farine en plus, mais voici à peu près ce que j'ai fait.

A la demande de Cédric et Marina, je tente d'en refaire dans l'après-midi, puisque je suis coincée dans les neiges....






La recette :

j'ai mélangé 75g de margarine fondue, 50g de sucre roux, 2 cuillères à soupe de miel, 45g de flocons de céréales, 85g de farine intégrale, 2,5cl de lait de soja (à peu près...), un demi-sachet de levure, un peu d'essence de vanille, un peu d'essence d'amande. J'ai cuit ça à 180° jusqu'à ce qu'ils soient dorés.
Laisser refroidir, décoller délicatement, vérifier qu'ils sont assez durs, puis couvrir un côté de chocolat fondu (avec un peu de lait). Laisser durcir le chocolat dans une pièce plus froide.








Après cuisson et chocolat :

Au besoin, ligotez-vous les uns les autres pour éviter de tout manger avant total refroidissement.


Repost 0
3 mars 2006 5 03 /03 /mars /2006 23:38
Période mousse donc... Et pourtant, je n'ai aucun problème dentaire. Ceci dit, je travaille régulièrement avec des professionnels de la mousse, ceci explique éventuellement cela...

J'ai envie de tester pour demain soir (qui sont les invités ? ah-ah-ah... c'est un secret !) la mousse au chocolat de Cléa, qui me surprend, m'intrigue, bref m'attire.

C'est simple, très/trop simple pour être bon, j'ai quelques fois eu de mauvaises surprises avec le soja. Bref, suspens et stress maximum (ouaip, j'en fais trop, j'ai dû boire trop de thé moi...) je vous livrerai les commentaires des convives et une photo dans le week-end.

J'ai fait deux mousses : 100g de chocolat noir et 200g de soja moelleux (une goutte d'amande amère) et une seconde 100g de chocolat noir avec arôme orange et les autres 200g de soja. Comme ça faisait deux p'tites mousses, j'ai mis la première au fond des coupes, j'ai recouvert d'une fine couche de gâteaux au sésame réduits en poudre, puis j'ai mis en troisième couche la seconde mousse à l'orange.

Verdict : un peu compacte (j'ai utilisé le blender du mixer). Et si on essayait avec les batteurs pour les oeufs en neige et la chantilly ?....
Repost 0
22 janvier 2006 7 22 /01 /janvier /2006 22:29
Pour manger en rentrant d'une promenade dominicale qui fait le nez glacé et les joues roses, with a cup of tea, of course !

Préchauffer le four à 180°
Battre en crème 125g de beurre ramolli et 100g de sucre brun. Ajouter un oeuf, mélanger, puis un deuxième et remélanger. Ajouter 4 bananes mi-mûres écrasées et 300g de farine (type 80), ainsi qu'un demi-paquet de levure chimique.

Ajouter 50g de raisins blancs secs et 100ml de thé earl grey froid (réalisé avec un sachet).
Faire cuire dans un plat rectangulaire durant 45 minutes.

Pour la finition, faire bouillir un nouveau thé (un sachet) avec 75g de sucre brun et le jus d'un demi-citron jusqu'à obtenir un sirop. Ajouter 50g de noisettes grillées et hachées. Quand le gâteau et le sirop sont froids, démouler le cake, verser le sirop dessus avec une cuillère puis couper en carrés.
Repost 0
15 janvier 2006 7 15 /01 /janvier /2006 22:06
Mixer 200g de gâteau (Speculos, petit lus) et 70g de beurre demi-sel (on peut utiliser du lait en l'ajoutant progressivement au fur et à mesure du mixage, pour moins de calories).
Tapisser le fond du moule avec cela. Le moule doit être tapissé de papier sulfurisé pour espérer le démouler, avec des bandes à tirer, et du papier au fond et autour. J'utilise un moule à charlotte (rond, étroit et haut).

Fouetter 500g de fromage blanc égoutté (type faisselle, ou ricotta ou brousse) avec 30cl de crème fraiche épaisse, 150g de sucre, 1 pincée de sel et une cuillère à café d'extrait de vanille.
Ajouter les 3 gros oeufs un à un.
Verser sur la couche de biscuits et cuire 30 minutes au four.

Décoller les bords à la sortie du four. Il est encore meilleur préparé la veille.
Repost 0
25 décembre 2005 7 25 /12 /décembre /2005 03:33
La bûche de noël, je la fais pour la première fois, et je me demande encore pourquoi. La bûche, c'est le truc qui arrive en fin d'un repas déjà bien bourratif, quand plus personne ne peut plus rien avaler, et qui fait rêver à une quartier de mandarine et une tisane digestive.
Bref, pourquoi me lance-je dans cette aventure ?

La bûche se base sur le gâteau roulé, et comme celui de mamie, c'est une étape dans le monde des adultes, car les enfants ne rêvent pas de manger une bûche, seulement des smarties et des bonbecs. C'est quand on a oublié ça qu'on commence à se lancer dans la confection de bûche. Bref... la recette, celle d'aujourd'hui chez moi.

ça reprend la recette du gâteau roulé de mamie, seule la garniture change.
La crème au beurre (utilisant 250g de beurre par bûche) me paraissait inenvisageable, j'ai donc opté pour la chantilly au chocolat.

Battre 20cl de crème fraiche entière et bien froide (très important), en ajoutant 2 cuillères à café de chocolat amer sans sucre (Van Houten pour ne pas citer de marque...).
Quand la crème est prise, ajouter 20g de copeaux de chocolat noir et une demi-poire en petits morceaux. Poser le tout sur la génoise et rouler. Serrer bien fort dans un film alimentaire et laisser au frais toute la nuit.

Pour le décor, on peut simplement utiliser du sucre glace qui imite la neige, un père noel et un renne en plastique qui trainent au fond d'un placard, des feuilles de lierre, des copeaux de chocolat, etc, etc.... ou même, des smarties, ce qui permettra que les enfants s'intéressent à la chose durant 3 minutes, le temps de manger les smarties en dédaignant la bûche. Prévoir des tranches fines accompagnées d'une boule de glace est plus sympa d'une grosse tranche qui étouffe.



Repost 0
25 décembre 2005 7 25 /12 /décembre /2005 03:20
Emincer 6 oignons doux des Cévennes (ou des oignons rouges), et faire revenir doucement dans 4 cuillères d'huile. Quand ils sont bien cuits et translucides, ajouter 60g de sucre et 30 cl de vin blanc doux. Laisser réduire jusqu'à ce le fond commence à coller (30 minutes environ). Mettre en pot et manger avec du foie gras par exemple.

Attention : les oignons doivent être "cuits" avant d'ajouter le vin, sinon, ils resteront durs.
Repost 0