Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur cette chronique de bricolage culinaire.
Vous y trouverez un large choix de plats végétariens (dont les Sweet sweet patatoes) ou non végétariens (comme la tarte de Montbéliard), d'en-cas (les rouleaux de printemps), de desserts (avec la salade de fruit en soupe de sorcière), simples, rapides et économiques.
Vous pourrez également  trouver des idées pratiques pour l'exercice du bricolage culinaire ou pour la simple dégustation.

15 décembre 2005 4 15 /12 /décembre /2005 22:37
La recette de la choucroute, c'est bien beau, quand il suffit de rajouter les saucisses, mais en effet, comment produit-on cette choucroute que l'on achète à la boucherie ? Car, ça n'existe même pas les arbres à choucroute, pas plus que les arbres à spaghettis... Quoi que....

Alors, que je vous raconte....
La choucroute est issue du chou, que l'on rape et que l'on fermente.
Apparemment, le chou vert (débarrassé des parties vertes) peut être utilisé aussi bien que le chou blanc.
On enlève le coeur du chou, et on le découpe très finement au rabot (on le rape en fait....).
Il faut ensuite le stocker dans un saut étanche, en le mélangeant à du sel et des épices (poivre, girofle, cumin...) et le fermer bien hermétiquement. Il ne doit pas du tout y avoir d'air pour que la fermentation se déroule bien, sans pourrir.

Pendant la fermentation, le sucre contenu dans le chou est converti en acide lactique. C'est d'ailleurs pour cela que la choucroute est une lacto-fermentation , comme le miso, le nuoc-nam, le kéfir, le lait caillé, le yaourt. Il paraît même que la choucroute est une recette millénaire chinoise propagée en Europe et adoptée en Alsace. Je pense que les chinois n'y mettaient cependant pas de knacks...

La lacto-fermentation, et particulièrement dans le cas de la choucroute, a une particularité étonnante et intéressante : La fermentation double le taux de vitamine C contenu dans la matière première
C'est pour cela que l'on peut penser que la choucroute est à l'origine du développement économique mondial dans le sens où elle permet les longs voyages sans chopper le scorbut. C'est cool non ? En hiver, c'est donc une source importante de vitamines et pas seulement un inconvénient gras et générateur de flatulences. Si vous utilisez la recette de choucroute de Montbéliard et que vous limitez la charcuterie, ce n'est pas gras ! D'autre part, il faut savoir que la synthèse des substances naturelles qui dégradent le chou durant la fermentation permet une meilleure assimilation : la choucroute est plus digeste que le chou. De toute façon, il est toujours utile de bien rincer le chou sorti de la saumure et de le faire blanchir une à trois fois.
Repost 0
Published by Ansofie - dans Détails pratiques
commenter cet article
15 décembre 2005 4 15 /12 /décembre /2005 10:30
- de la choucroute crue
- une palette
- deux belles tranches de lard
- deux saucisses de Montbéliard
- des patates
- des clous de girofle et poivre en grain

Il faut d'abord faire blanchir le chou en le plongeant dans l'eau
bouillante pendant 5 minutes. Jeter l'eau, recommencer l'opération
plusieurs fois (3 par exemple). Ca rendra le chou beaucoup plus digeste,
sinon prévoyez un après-midi difficile.

Dans une cocotte minute, mettre le chou, le lard, la palette et les
clous de girofle et le poivre en grains. Mettre de l'eau (jusqu'au tiers du chou à peu près).
Faire cuire 50 minutes à partir de la rotation de la soupape. Au bout de
50 minutes, ouvrir la cocotte minute et rajouter la saucisse de
Montbéliard. Faire cuire encore 10 minutes.

Pendant ce temps, préchauffer le four thermostat 7-8 et y mettre les
patates entières avec la peau. Elles doivent cuire 30 à 45 minutes et
être un peu noircies.
Et voilà, plus qu'à servir!
  La choucroute de Montbéliard est très simple à préparer et pas si grasse
que ça. Elle est beaucoup moins acide que l'alsacienne car il n' a pas
de vin, elle est cuite à l'eau. C'est la charcuterie fumée qui lui donne
son parfum.

Recette issue de :

"Les recettes de la Climène" par Georges Becker, édité par
Rayot-Depoutot, strictement introuvable
   

Repost 0
13 décembre 2005 2 13 /12 /décembre /2005 21:46
Cuire 1kg de pommes de terre dans de l'eau salée (avec la peau si vous avez le courage de les éplucher ensuite ou déjà épluchées mais on perd les vitamines).
Les réduire en purée avec un moulin à légumes (le mixer donne à la purée une consistance élastique bizarre) et laisser refroidir.
Variante : Les emballer dans l'alu, les cuire 20/30 minutes à four chaud, déballer, couper en deux et récupérer l'intérieur. Ecraser à la fourchette et laisser refroidir.

Ajouter 2 oeufs, 350g de farine, 2 cuillères d'huile d'olive, sel, poivre, noix de muscade. Pétrir jusqu'à ce qu'elle soit homogène.
Façonner des gnocchis, en faisant des boudins que l'on coupe tous les 1,5cm. Bien fariner durant toute l'opération.
A mon avis, c'est mieux de les cuire de suite, sinon, ils ont tendance à se coller entre eux et à l'assiette, et ça devient difficile à détacher.
Plonger dans l'eau bouillante jusqu'à ce qu'ils remontent à la surface : A ce moment, les sortir avec une écumoire.

Placer dans un plat à four et parsemer de noisettes de beurre et de comté râpé. Faire dorer.

Une version italienne :
1kg de pomme de terre, 150g de farine, 100g de semoule de blé ou polenta, sel
10 minutes de cuisson dans l'eau frémissante mais pas bouillante
Repost 0
Published by Ansofie - dans Végétarien
commenter cet article
12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 21:12
Pour les jours difficiles, manque de temps, manque d'argent, ou frigo vide, voici une recette savoureuse, à déguster avec du pain :

Faire revenir une échalotte dans l'huile d'olive, ajouter une boite de tomates (pulpe), herbes, sel, poivre. Laisser cuire 10 minutes. La verser dans un plat à four et mettre 5 minutes à four chaud. Casser autant d'oeufs que de convives et cuire 10 minutes, le temps de faire prendre les oeufs.
Déguster avec les mouillets de pains.
Repost 0
Published by Ansofie - dans Végétarien
commenter cet article
11 décembre 2005 7 11 /12 /décembre /2005 21:16
Faire revenir un filet mignon sur toutes ses faces. Quand il est doré, ajouter un oignon émincé. Mettre deux verres de bouillon et laisser mijoter tout doucement.

Plusieurs variantes :
  • Ajouter des lardons et des pommes de terre en dès (ou un autre légume) : 35 minutes de cuisson
  • Ajouter des champignons de saison ou de Paris 35 minutes de cuisson
Repost 0
10 décembre 2005 6 10 /12 /décembre /2005 21:25
Mettre 18 pruneaux secs dans un bol et recouvrir d'eau bouillante.
Faire revenir un rôti dans l'huile à feu moyen 5 minutes pour le dorer sur toutes ses faces. Ajouter une gousse d'ail et 2 oignons émincés. Faire rissoler 10 minutes en tournant le rôti de temps à autre.
Verser 30cl de cidre, saler, poivrer et mettre un brin de thym. Couvrir et faire cuire 30 minutes en retournant régulièrement. Ajouter les pruneaux égouttés, couvrir et continuer la cuisson 15 minutes.
Entre temps, épluchez 6 pommes, les couper en quartiers et les faire sauter dans le beurre en tournant de temps en temps.
Servir le rôti entouré des pommes et des pruneaux.
Si le jus et trop liquide, retirer la viandes et les pruneaux et augmenter le feu pour réduire la sauce.

Servir accompagné d'une purée ou de pâtes fraiches.
Repost 0
9 décembre 2005 5 09 /12 /décembre /2005 14:47
Selon certains historiens, les manalas sont des pains ayant la forme de petits bonhommes, sensés chasser les démons. Cette spécialité alsacienne se réalise pour la St Nicolas. Quand j'étais petite, j'appelais d'ailleurs ça "des St Nicolas".... D'autres les appelent des Jean-bonhommes. En tout cas, c'est le goûter obligé le jour de la St Nicolas, un bonheur pour les enfants qui attendent noel.

 La farine peut être de type T55 à T80, et le sucre roux. Attention, il faut utiliser de la levure de boulanger, et non de la levure chimique !
 


Mélanger 100g de farine, 20g de levure de boulanger et 100ml de lait tiède. Laisser reposer 30 minutes recouvert d'un torchon

Faire tièdir 100ml de lait, 70g de beurre, 70g  de sucre et  5g de sel dans une casserole puis laisser refroidir.

Quand le mélange lait/beurre est froid, mélanger-le au levain (farine/levure), ajouter 400g de farine, 2 oeufs. Bien pétrir de 10 à 15 minutes. Laisser reposer 3 heures à 25° (jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume, sous un torchon).

Façonner les bonhommes, ajouter des pépites de chocolat et laisser reposer durant 45 minutes (toujours sous le torchon).
Badigeonner avec du lait pour le faire dorer et cuire 20/25 minutes à 160° th6
Repost 0
8 décembre 2005 4 08 /12 /décembre /2005 21:28
Pour un reste de pâtes ou un plat préparé d'avance à réchauffer à midi :

Mélanger des pâtes cuites à du fromage râpé, de la crème fraiche (et éventuellement du thon ou du jambon). Faire dorer au four.
Pour une présentation sous forme de galets, cuire dans des moules à gâteaux.
Repost 0
Published by Ansofie - dans Végétarien
commenter cet article
5 décembre 2005 1 05 /12 /décembre /2005 20:28
Improvisée ce soir, une compote pour deux, épicée et douce comme un vin chaud sur le marché de noël.

Couper une grosse pomme en dés et une banane en rondelle. Ajouter le jus d'une orange ou un petit verre de jus d'orange, 1/2 cuillère à café de cannelle, 4 clous de girofle, et raper un peu de muscade. Laisser cuire à feu doux le temps que les fruits de décomposent (15 minutes environ). Rajouter éventuellement du jus d'orange en cours de cuisson.
Servir tiède avec un peu de crème fraiche ou de l'équivalent au soja.
Repost 0
4 décembre 2005 7 04 /12 /décembre /2005 20:45
Un dimanche pluvieux, dont la neige fond lentement... Après une longue ballade dans le vent et les minuscules gouttes glacées, les pieds gelés, les joues roses et les yeux brillants, vous rentrez enfin. Au coin du feu, avec le pain d'épice d'hier, un bon verre de vin chaud vous réconcilie avec la saison et ses contraintes.

Faire chauffer dans une casserole 1l de vin rouge fruité, 100g de sucre roux, 1 cuillère à café de cannelle (ou deux  batons), un peu de muscade râpé, une pointe de gingembre, 3 clous de girofle, le zeste d'une orange (bio bien sûr) découpé avec un économe, le jus de l'orange et un verre de porto rouge, et même éventuellement une étoile de badiane.
Au premier frémissement, mettre le plus doucement possible à mijoter durant 30 minutes.

Pour en faire profiter les amis le lundi:
Il se conserve dans une bouteille et se réchauffe à la casserole.
Repost 0