Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur cette chronique de bricolage culinaire.
Vous y trouverez un large choix de plats végétariens (dont les Sweet sweet patatoes) ou non végétariens (comme la tarte de Montbéliard), d'en-cas (les rouleaux de printemps), de desserts (avec la salade de fruit en soupe de sorcière), simples, rapides et économiques.
Vous pourrez également  trouver des idées pratiques pour l'exercice du bricolage culinaire ou pour la simple dégustation.

25 décembre 2005 7 25 /12 /décembre /2005 03:09
Nuit de noel, 3h... En buvant une petite tisane digestive, je ne résiste pas au plaisir de vous faire part de ma dernière trouvaille, un truc fantastique, une salade de fruit rapide, économique et bluffante.

Il s'agit de mélanger 2 boîtes de litchis avec leur jus (1€ au magasin chinois) à 3 cuillères à soupe d'eau de rose (pharmacie, 1,5€ les 60dl), et les pépins d'une grenade (ou deux). La grenade donne immédiatemment une couleur rose très jolie au jus, mais 5h plus tard, le tout est violet, vraiment violet. Très joli, très surprenant, très bon et vite fait.

Ne pas s'étonner cependant de remarques telles que "C'est la marinade du civet de lièvre pour demain ?" ou "ce sont des champignons de Paris ?". Mais finalement, le plat est mangé et bu jusqu'à la dernière goutte que les plus téméraires se vident dans leur verre.
Succés assuré.

Repost 0
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 16:59
Antinomie de la recette précédente de mamie, qui demande de la technique et de la passion, ce gâteau là est un gâteau de jeune qui se fout de tout, et notamment des kilos.
Il faut avouer aussi que j'adore le nom:

Placer sur un moule carré une feuille de papier de cuisson. Disposer des petits beurres de manière à couvrir toute la plaque sans déborder. A l'aide d'une cuillère, humidifier les petits beurres avec du café bien fort.
Par dessus, étaler une bonne couche de confiture rouge.
Ajouter une couche de petits beurres à humidifier également.
Par dessus, étaler une bonne couche d'un mélange crémeux fait à base de 70g de beurre mou, 1 oeuf et 80g de sucre (au fouet).
Ajouter la dernière couche de petits beurres, humidifier.
Ajouter un peu d'une autre confiture et terminer par des copeaux de chocolat.
Entreposer (négligeamment) au réfrigérateur.

Il est meilleur préparé 2 jours avant. Certes, c'est un peu difficile à couper, ça colle, mais un jeune n'a jamais hésité à mettre les doigts de dedans pour s'aider, alors....
Repost 0
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 16:45
Le gâteau roulé est celui qui vous fait passer dans le monde adulte. Quand on en mange, on est toujours un enfant, quand on en fait, on est passé de l'autre côté. Je vous remercie donc particulièrement de m'avoir offert le livre des roulés pour mon anniversaire. 33 ans, je passe dans le monde des grands ;-).... Ceci-dit, je relativise, à cet âge, Jésus était mort !

Alors, voilà, premier test aujourd'hui :
Mélanger 4 jaunes d'oeufs et 100g de sucre. Ajouter petit à petit 120g de farine, puis 1 cuillère à café de poudre de cacao amer.
Monter les 4 blancs en neige (avec la pincée de sel).  Ajouter la moitié des blancs montés à la pâte, mélanger. Ajouter le reste et mélanger délicatement.

Mettre dans une plaque de cuisson rectangulaire (40x20 environ)  par dessus une feuille de cuisson.
Cuire th, 180° durant 12 minutes. La cuisson est très importante : trop cuit, il casserait au roulage, pas assez cuit, c'est pas bon.... Donc, au bout de 12 minutes, appuyez légèrement sur la pâte : si la trace de votre doigts reste, cuire encore une ou deux minutes, si elle disparaît, c'est cuit !

Poser sur la table un torchon humide et glisser le gâteau dessus. Ajouter une feuille de papier cuisson sur le gâteau et rouler le tout immédiatement. Laisser ainsi une minute pour que le gâteau s'humidifie. Dérouler et rouler à nouveau le gâteau seul (face du dessous apparente, c'est plus joli car plus régulier).
Laisser refroidir déroulé sur une grille.

Quand il est froid, badigeonner avec 100g de confiture (environ) et rouler. Emprisonner dans un film alimentaire bien serré et laisser au frigo une heure.

On peut utiliser bien d'autres choses que la confiture, crème au beurre, chantilly ou fromages frais (mascarpone, ricotta, fromage blanc). Et pour la bûche, c'est un gâteau qui se fait d'avance, bien pratique !!!
Précision : la farine doit être bien blanche (t55) et il faut mettre plus de confiture que moi (sur la photo)
Repost 0
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 14:35
Pour une tarte à la dernière minute, une pâte facile à travailler, et sans trop de matière grasse, voici cette super recette.
J'ai utilisé un mixer, mais on peut aussi utiliser ses mains je pense :

Mélanger 3 petits suisses à 40% de mg, 180g de farine, 90g de berre et une pincée de sel.

Elle est utilisable de suite, et peut servir à faire de petits gâteaux sucrés ou salés (selon qu'on rajoute du sucre, du sel, sésame, fromage, etc) avec les enfants, car la pâte se tient très bien .
Repost 0
Published by Ansofie - dans Détails pratiques
commenter cet article
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 23:28
Outre éloigner les vampires, l'ail éloigne quiconque qui n'en a pas mangé lui-aussi. Et ça peut se réveler très pratique. Mais en plus, il a diverses propriétés thérapeutiques, avérées ou soupçonnées :

C'est un des meilleurs antibiotiques naturels, et notamment un bon désinfectant de la sphére pulmonaire. Il aide à lutter contre l'hypertension, et il est diurétique. Il facilite la circulation sanguine par dilatation des vaisseaux : il leur redonne de l'élasticité.
C'est un bon désinfectant intestinal, à utiliser dans les cas de candidoses, surtout les MVVR (mycoses candidoses vulvovaginales récidivantes), dont l'origine pourrait être intestinale. Certaines femmes se placent une gousse d'ail dans le vagin lors d'une crise de mycose. C'est selon elles très efficace.
Réputé pour son action vermifuge, il faisait le goûter des enfants au siècle dernier, frotté sur une tartine de pain.
On pense qu'il serait aussi anti-cancérigène, car des études montrent que les populations en faisant une grande consommation sont moins atteintes.
Les égyptiens reconnaissaient ses grandes propriétés contres les morsures de serpent et de scorpion.

Bref, à consommer le moins cuit possible pour conserver ses atouts, mais surtout en amoureux ou en solitaire.
Repost 0
Published by Ansofie - dans Questions santé
commenter cet article
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 20:27

Ce soir, envie furieuse d'une soupe et pas de légumes à l'horizon.
Voici dont mon essai concluant, qui n'aurait pas déplu à Buffy :

Faire revenir dans la matière grasse 5 échalottes et 4 gousses d'ail émincés. Ajouter 6 pommes de terre de taille moyenne, et laisser revenir 10 minutes. Couvrir d'eau, saler, poivrer et laisser mijoter 40 minutes. Mixer, ajouter de la crème ou du lait pour obtenir la bonne consistance (c'est-à-dire celle qui vous va) et parsemer de persil avant de servir (ou persillade sèche, comme moi, car je n'ai plus de persil).
C'est très bon, ça éloigne les vampires et  les enfants ont beaucoup aimé.
A servir avec le pain de la semaine dernière (en cubes), s'il n'a pas déjà été donné aux chevaux....

Repost 0
Published by Ansofie - dans Soupes
commenter cet article
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 14:25
Aujourd'hui, pour la première fois, j'utilisais mon vieux gaufrier (dont les gaufres sont en forme de coeur - ça vous rappelle des souvenirs ?) et je comptais bien ne pas les rater.

Ainsi, selon ce que j'avais compris, il faut bien bien bien graisser la première et laisser bien cuire avant d'ouvrir.
J'ai donc attaqué le graissage avec un essui-tout et de l'huile sur le gaufrier bien bien chaud, et puis, idée lumineuse, je me suis dit que ça irait beaucoup mieux avec un pinceau, pour graisser au fond des rainures... Et ben j'ai tout brûlé les poils du pinceau. Magnifique....
Première tournée de gaufres, j'ai laissé bien cuire avant d'ouvrir, peut-être même un peu trop. Ce n'est pas noir normalement hein les gaufres ?
Deuxième tournée parfaite, ouf !

Conclusion : ne pas graisser le gaufrier brûlant au pinceau, et considérer la première tournée comme perdue, à moins d'avoir un sixième sens pour détecter au premier abord la durée de cuisson...
Repost 0
Published by Ansofie - dans Détails pratiques
commenter cet article
20 décembre 2005 2 20 /12 /décembre /2005 13:24
Cuire les lentilles avec un oignon épluché entier piqué de 4 clous de girofle, une carotte épluchée, un brin de thym, une feuille de laurier, et du sel (le tout largement recouvert d'eau) de 20 à 40 minutes selon la durée indiquée sur le paquet. Egoutter quand les lentilles sont cuites (s'il reste de l'eau).
Ajouter des knacks coupées en rondelle, remuer, laisser 5 minutes puis servir.

(ça se fait aussi avec des saucisses de Montbéliard ou de Morteau, et c'est bien meilleur)
Repost 0
17 décembre 2005 6 17 /12 /décembre /2005 15:10
Mélanger 250g de chocolat à 70% de cacao, 4 oeufs, 100g de sucre, 75g de poucre d'amande, 60g de farine, 150g de beurre et 1/2 sachet de levure, et 150g de noix concassées.
Cuire 20 minutes à 180°, th6, et déguster avec une boule de glace.
Repost 0
16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 20:50
Il y a une chose évidente, banale, un conseil qui passe sur nous comme une goutte d'eau sur un parapluie, un courant d'air dans les pétales d'une paquerette : Les ingrédients et leurs qualités sont des éléments essentiels de la réussite d'une recette. Je vous vois d'ici, à vous dire : "Oh là, voilà un article bidon de blabla où l'on n'apprendra rien.... je zappe". Quel dommage.

Partons de choses simples pour comprendre le principe. Une salade de tomates peut aller de la fadeur la pire, à l'entrée la plus subtile et savoureuse, selon que j'achète des tomates en grande surface (poussées trop vite, cueillies trop tôt, balladées trop longtemps) ou des tomates du jardin (ou du jardin de bons et raisonnables cultivateurs) goûtues, rouges, comme celles de l'enfance qu'on croyait disparues, parsemée d'huile d'olive parfumée, de persil fraichement coupé, de basilic du jardin.

Le phénomène est le même pour l'ensemble de la cuisine, quelque soit le nombre de composants. Si les éléments de votre recette sont fades, grossiers, trop durs ou trop mous, la recette n'a aucune chance d'être réussie. A la limite, la déception est encore plus grande. Quand on a passé 1h à découper, mélanger, cuire, composer des aliments et que le résultat est médiocre, c'est difficile à avaler (dans tous les sens du terme).

Autre exemple : je fais un brownie au chocolat , et il peut être très bon, comme il peut être très moyen. Rien que le chocolat donnera là tout le caractère du gâteau. Je lis 225g de chocolat, mais attention : 225g de chocolat d'une sous-marque comportant 35% de chocolat et 225g de chocolat de qualité à 85% donneront deux gâteaux complètement différents. C'est pourquoi je me dis que les commentaires des internautes sur les recettes de Marmiton.org (par exemple) ne valent pas grand chose s'ils ne donnent pas tous les détails sur leur conception de la recette.

De manière générale donc, si nous souhaitons bien manger, au niveau gustatif comme au niveau santé, les aliments que nous achetons doivent être sélectionnés avec soin.

Dernier exemple, et je m'arrêterai là. Tenter la comparaison entre deux pâtes à gaufre :
La première avec de la farine blanche T45, sucre blanc, beurre banal, arôme vanille artificiel.
La seconde avec de la farine bise T70 (il s'agit toujours de blé, mais moins raffiné) avec une poignée de farine de chataîgne, du sucre roux, du beurre fermier bio (pas pseudo fermier...) et de la cannelle rapée ou une gousse de vanille grattée.
Je vous assure que ça se passe de commentaire, le jour et la nuit, le banal et le savoureux, le passable et le délicieux, le vilain et le raffiné.

Allez, laissez-vous aller, mangez mieux et savourez la vie !
Repost 0
Published by Ansofie - dans Détails pratiques
commenter cet article