Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue sur cette chronique de bricolage culinaire.
Vous y trouverez un large choix de plats végétariens (dont les Sweet sweet patatoes) ou non végétariens (comme la tarte de Montbéliard), d'en-cas (les rouleaux de printemps), de desserts (avec la salade de fruit en soupe de sorcière), simples, rapides et économiques.
Vous pourrez également  trouver des idées pratiques pour l'exercice du bricolage culinaire ou pour la simple dégustation.

6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 22:17
Pour commencer, je voudrais signaler que le prix du poisson me fait régulièrement tomber à la renverse. C'est vrai que j'habite à l'Est, très à l'Est, donc, loin de la mer. Mais j'aimerais quand même pouvoir manger du poisson !
Au p'tit supermarché, peu de choix et seulement à partir du mardi... autour de 15€ le kilo.
Au grand supermarché, du choix, mais je déteste le grand supermarché, trop de monde, trop de choses, trop de trop... et quand même cher (de 6 à 40€ le kilo)
A la poissonnerie, alors là ! entre 20 et 50€ le kilo de poisson, c'est pas pour les pauvres hein !

Bref... la recette :
Prendre des filets de poissons (fish) à chair blanche et couper en tranches (finger). Rouler ces tranches fines dans un mélange de farine et semoule de maïs, sel, poivre.
Cuire au four à 230° jusqu'à ce que ça dore (croquettes) sur un papier sulfurisé.
Vous allez faire un malheur auprès des enfants qui plébicitent le poisson pané (d'hier) au grand malheur des parents anti-malbouffe.

Même si l'enfant n'apprécie pas, il n'est pas responsable du prix exhorbitant de la matière première. Ne le frappez pas, prenez l'air ravi de pouvoir vous-même terminer TOUTES les croquettes fish finger et narguer le jeune malotru.
Repost 0
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 20:46
A faire avec les enfants, les jours de pluie ou de neige. Les miennes adorent ça, et pourtant, elles n'aiment pas les gâteaux en général.

Casser trois oeufs dans le saladier (vérifier les éventuels morceaux de coquille égarés).
Vider un yaourt dans le saladier puis laver et sècher le pot. Remplir le pot de sucre, ajouter et mélanger.
Ajouter 2 pots (à yaourt toujours hein, faut suivre !) de farine (dont un où l'on ajoute et mélange un paquet de levure chimique). Mélanger. Ajouter de l'huile et/ou du lait, l'équivalent de 3/4 du pot.
Cuire à 180° jusqu'à ce qu'il soit doré et qu'un couteau en ressorte sec.

Variantes :
un yaourt au fruit, du chocolat fondu mélangé à la pâte, des petits morceaux de fruits coupés et déposés au dessus avant cuisson.
Avec beaucoup plus de yaourt, pour un résultat plus moelleux et aéré, à la façon d'Estelle qui utilise la recette de Dorie Greenspan.

La variante du printemps:
Il a fait très doux aujourd'hui, même s'il faisait gris. J'ai couru toute la journée et j'ai eu super chaud. Premier jour du printemps. A 21h30, je prépare un gâteau au yaourt pour des raisons inavouables (qui a dit "corruption de fonctionnaire"???? C'est très exagéré !....). Sur la base de la recette de Dorie, je commence avec 2 yaourts, 1,25 pot de sucre, 3 pots de farine, 1 sachet de levure, 1/2 citron pressé. Et j'enfourne. Et j'ai oublié ???? L'huile ! Ben mince.... Je vous raconterai le résultat demain. Au printemps, le gâteau au yaourt se fait light.
J'avais oublié.... 3 oeufs. Le gâteau était juste.... râté.
Repost 0
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 14:58
Inspiration d'inspirations, c'est Cléa qui m'a donné l'envie de faire des cookies, avec son idée de cuisine pour un après-midi pluvieux. Elle-même avait trouvé la recette dans les bonheurs de Sophie, qui elle-même tentait de reproduire les cookies d'Ikéa.

Sans oeuf et sans lait, ils sont pratiques pour les allergiques, les régimiques, les propriétaires de frigos vides. Il faut quand même 2,5cl de lait d'amande, que j'ai remplacé par du lait de soja qui me restait. Par contre, mon cerveau de blonde a buggé au moment de doser le lait : j'ai imaginé que 2,5cl de lait pesait 250g sur ma balance électronique (ta mère - private joke, sorry :-/ ) au gramme près.
Et pourtant... il me semblait bien que le mélange était déjà bien mou, alors rajouter autant de lait me semblait dangereux. A un moment, je me suis quand même dit "stop le lait, on va au carnage !".


<-- Avant cuisson et avant chocolat


La première fournée a été bizarre, les gâteaux se sont étalés comme beurre au soleil et sont devenus super fins (mais super bons quand même). Pour la deuxième fournée, j'ai rajouter un peu de farine, c'était mieux. Donc, résultat, j'aurai dû mal de vous donner "ma" recette, car j'ai mis une partie de 250g de lait et un peu de farine en plus, mais voici à peu près ce que j'ai fait.

A la demande de Cédric et Marina, je tente d'en refaire dans l'après-midi, puisque je suis coincée dans les neiges....






La recette :

j'ai mélangé 75g de margarine fondue, 50g de sucre roux, 2 cuillères à soupe de miel, 45g de flocons de céréales, 85g de farine intégrale, 2,5cl de lait de soja (à peu près...), un demi-sachet de levure, un peu d'essence de vanille, un peu d'essence d'amande. J'ai cuit ça à 180° jusqu'à ce qu'ils soient dorés.
Laisser refroidir, décoller délicatement, vérifier qu'ils sont assez durs, puis couvrir un côté de chocolat fondu (avec un peu de lait). Laisser durcir le chocolat dans une pièce plus froide.








Après cuisson et chocolat :

Au besoin, ligotez-vous les uns les autres pour éviter de tout manger avant total refroidissement.


Repost 0
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 12:59
Je parcours ces temps-ci des blogs culinaires, et de blogs en blogs, je me promène à travers des univers gourmands, appétissants, monstrueusement tentants. Je rajoute des liens au fur et à mesure de mes découvertes.

Aujourd'hui, coincée dans les neiges avec deux enfants, je continue à fantasmer sur ces recettes et notamment depuis hier, une envie de poulet rôti, après avoir lu la recette du poulet de Thomas Keller sur le blog d'Estelle, mais aussi une envie de bouillon de poulet, de vrai, pas du Knarr ou du Moggi, celui que fait la même Estelle quand elle est enrhumée.
Reste plusieurs étapes à réussir, sortir la voiture de son tas de neige, monter le chemin enneigé, trouver une boucherie qui a des vrais poulets qui ont couru dans la vraie nature, inviter quelques amis (l'étape la plus simple ça...) et me lancer dans ces deux recettes.
Je me délecte de cette blogosphère culinaire.... Bravo à toutes (y'a pas beaucoup de garçons tiens...)
Repost 0
Published by Ansofie - dans A table !
commenter cet article
4 mars 2006 6 04 /03 /mars /2006 15:19
Cette purée de pois chiche a une particularité : j'ai oublié d'acheter le citron, donc, il me manquait quelque chose pour faire l'acidité de la préparation. Hors, dehors, à 8h, 10cm de neige, à 11h, déjà 30cm.
J'ai donc choisi de remplacer le citron par du vinaigre de noix.

Mixer 1 boite (demi-format) de pois chiches, 2 cuillères à café de purée de sésame, une gousse d'ail haché, sel, poivre, muscade, 2 cuillères à soupe d'huile d'olive et environ 2 cuillères à soupe de vinaigre de noix. J'ai fait ça dans le blender, car dans le mixer, ça ne fonctionnait pas. Ensuite, j'ai rajouté de l'eau pour parvenir à la bonne consistance. J'aurais pu rajouter de l'huile d'olive, mais après dégustation, c'est très bon comme ça, alors, pas la peine de charger inutilement en graisse hein !

Les enfants ont dit : "c'est pas bon !"
L'avantage, c'est que ça nous en fait plus pour nous hein ;-)
A 16h, 50cm de neige, historique ! Les bonhommes sont plus grands que les enfants !
Sur du pain maison, c'est pas photogénique, mais c'est merveilleusement bon.
Repost 0
3 mars 2006 5 03 /03 /mars /2006 23:38
Période mousse donc... Et pourtant, je n'ai aucun problème dentaire. Ceci dit, je travaille régulièrement avec des professionnels de la mousse, ceci explique éventuellement cela...

J'ai envie de tester pour demain soir (qui sont les invités ? ah-ah-ah... c'est un secret !) la mousse au chocolat de Cléa, qui me surprend, m'intrigue, bref m'attire.

C'est simple, très/trop simple pour être bon, j'ai quelques fois eu de mauvaises surprises avec le soja. Bref, suspens et stress maximum (ouaip, j'en fais trop, j'ai dû boire trop de thé moi...) je vous livrerai les commentaires des convives et une photo dans le week-end.

J'ai fait deux mousses : 100g de chocolat noir et 200g de soja moelleux (une goutte d'amande amère) et une seconde 100g de chocolat noir avec arôme orange et les autres 200g de soja. Comme ça faisait deux p'tites mousses, j'ai mis la première au fond des coupes, j'ai recouvert d'une fine couche de gâteaux au sésame réduits en poudre, puis j'ai mis en troisième couche la seconde mousse à l'orange.

Verdict : un peu compacte (j'ai utilisé le blender du mixer). Et si on essayait avec les batteurs pour les oeufs en neige et la chantilly ?....
Repost 0
3 mars 2006 5 03 /03 /mars /2006 23:28
Je me lance dans un épisode "mousses de légumes". En fait, pour changer un peu, et utiliser les légumes que l'on a toutes les semaines dans notre cagette du jardin d'insertion de manières différentes, on peut toujours tenter la mousse.

La base, c'est le légume en lui-même cuit à la vapeur. On le laisse tièdir ensuite (et en même temps un peu sécher pour que la mousse ne soit pas trop "humide).
Mixer les légumes avec de la crème et des oeufs, saler, poivrer, ajouter un épice ou des herbes. Cuire au bain-marie au four.

Alors, plus concrètement, car je vois que certains commencent à se dire que c'est un peu flou, pour les panais... Je les ai lavé, puis épluchés (200g environ). En fait, c'est aussi simple de les éplucher avant finalement.
Je les ai cuit à la vapeur une vingtaine de minutes (enfin, je ne me souviens pas, mais je les ai piqués pour savoir). Quand ils ont été bien tendres, je les ai sortis et laissés refroidir dans le panier vapeur.
Ensuite, je les ai mixés avec 15cl de crème liquide, 1 oeuf, deux cuillères à soupe d'amandes en poudre, sel, poivre et un peu de noix de muscade râpée. J'ai beurré des ramequins (ça donnait 3,5 ramequin, c'est pas beaucoup....) et versé le mélange dedans.

Placer 30 minutes à bain marie dans un four à 180°. L'eau du bain marie doit être bouillante au moment de débuter la cuisson.
Démouler tiède et réserver (si c'est préparé d'avance), ou garder au bain marie jusqu'au moment de servir.
Les miens se sont démoulés moyennement bien, je me demande si je n'aurais pas dû mettre de la crème en pot (non liquide) et cuire 10 minutes de plus... Le dessus est un peu doré par endroits, ça aurait certainement pu cuire plus longtemps, seulement, comme je regardais la tv, ça m'embêtait de remettre 10 minutes avec le risque de trop cuire.
C'est nuisible la TV !
Repost 0
Published by Ansofie - dans Végétarien
commenter cet article
27 février 2006 1 27 /02 /février /2006 08:27




Voici la soupe du week-end, avec les légumes de saison. La betterave prédomine :

Peler et couper les betteraves (crues) en rondelles de 4 millèmètres d'épaisseur. Détailler en dés tous les légumes à disposition.
J'ai mis des pommes de terre, un oignon, 3 carottes et une tranche de potiron.
Assaisonner de sel, poivre, paprika.
Cuire 1h puis mixer. Allonger avec du lait ou de la crème jusqu'à la consistance souhaitée et servir parsemé de persil.
Repost 0
Published by Ansofie - dans Soupes
commenter cet article
25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 20:14


Faire cuire les topinambourgs 15 minutes à la vapeur (pour les topinambourg de tailles moyennes - piquer : ils doivent être tendres). Eplucher et couper en rondelles.
Faire revenir les rondelles dans une cuillère à soupe d'huile d'olive, avec une gousse d'ail émincé et deux cuillères à soupe de persil haché. Laisser 10 minutes à petit feu, les tranches peuvent commencer à légèrement dorer.
Servir sur un lit de salade (j'ai choisi de la mâche, enfin, j'ai pas choisi, ce sont les légumes livrés cette semaine par l'entreprise d'insertion Jardin d'idées) déjà assaisonnée (vinaigrette agréementée de graines de sésame).

Ps : certains sites précisent qu'ils faut éviter d'en manger trop si on a les intestins fragiles... Traduction, ça fait péter. Mince.
Repost 0
Published by Ansofie - dans Végétarien
commenter cet article
25 février 2006 6 25 /02 /février /2006 20:03
Pour un reste de quinoa cuit, mais qui peut fonctionner pour toutes les céréales du même type :

Faire revenir un oignon et une gousse d'ail émincés à la poêle avec un peu de matière grasse.
Ajouter deux champignons noirs réhydratés* en fines lamelles. Laisser quelques minutes.
Ajouter le quinoa (déjà cuit), puis une à deux cuillères à soupe de sauce soja.
Laisser chauffer 3 minutes et servir.

Pas cher, pour finir les restes et accompagner un plat de légumes.

* Pour réhydrater les champignons noirs, il faut les mettre 15 minutes dans l'eau tiède, puis 30 minutes dans l'eau bouillante (au départ, mais elle refroidit, forcément...). En magasin chinois, ça ne coûte pas cher, ça se conserve longtemps, et s'utilise dans beaucoup de plats chinois ou de potages.
Repost 0
Published by Ansofie - dans Végétarien
commenter cet article