Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur cette chronique de bricolage culinaire.
Vous y trouverez un large choix de plats végétariens (dont les Sweet sweet patatoes) ou non végétariens (comme la tarte de Montbéliard), d'en-cas (les rouleaux de printemps), de desserts (avec la salade de fruit en soupe de sorcière), simples, rapides et économiques.
Vous pourrez également  trouver des idées pratiques pour l'exercice du bricolage culinaire ou pour la simple dégustation.

28 avril 2006 5 28 /04 /avril /2006 14:59
Le sucre ajouté arrive très tard dans l'alimentation. A l'origine, les seules sources de sucre sont les fruits et le miel. Aujourd'hui, en France, la moyenne de consommation est de 38kg par an (elle était de 2kg au 19ème siècle). Pensez-vous que le corps humain s'habitue à un changement aussi rapide de l'alimentation ?
Les scientifiques accusent aujourd'hui le sucre d'être responsable de l'augmentation des cas d'obésité et de diabète de type2 (acqui au cours de la vie).

De plus en plus de personnes commencent à soutenir la thèse selon laquelle le sucre est une drogue au même titre que l'alcool ou le tabac. C'est vrai que ça semble exagéré et cependant...

La drogue est définie comme telle pour ses phénomènes provoqués de dépendance et d'accoutumance.
Avec le sucre, l'accoutumance est bien connue, c'est l'hypoglycémie : la sensation de bien-être, de redynamisation, de coup de fouet quand on l'assimile et de baisse de forme 1 à 2h30 plus tard, qui produit à long terme l'hypoglycémie (dont souffrent 90% des obèses) : le besoin impératif de consommer du sucre pour se sentir mieux, et de plus en plus, forcément.
La dépendance, c'est ce qui fait que vous n'arrivez pas à vous en passer. Vous y arrivez ? vous êtes sûrs ?
Bref, les dégats à court terme sont moins visible, mais à grande échelle, ils commencent à crever les yeux des scientifiques, des médecins, de l'organisation mondiale de la santé.

L'obésité, le diabète, les caries, mais aussi sûrement des troubles de la personnalité : les enfants que l'on nomme hyper-actifs voient la plupart de leurs symptômes largement diminués quand ils arrêtent ou réduisent leur absoption de sucre raffiné et direct (sucreries et sucre). D'autres recherches ont liés des troubles comme la délinquance ou certains skyzophrénie à la sur-consommation de sucres raffinés.
Il provoquerait également des carences en nutriments essentiels et un affaiblissement du système immunitaire (angines, rhyno et autres pharyngites à répétition).

On peut être sceptique, et entrer dans le jeu des lobbies sucriers. On peut aussi s'arrêter sur la question, lire ce qui existe et se faire son propre avis, éventuellement tester sur soi-même les effets du sucre ou de la limitation de sa consommation.

Bien entendu, il ne s'agit pas d'éliminer le sucre de notre alimentation, mais d'arrêter la sur-consommation de sucre raffiné (blanc), de sucrerie, de barres chocolatés, et autres "douceurs", mais aussi les sucres cachés dans les plats tous-prêts, les boîtes de conserves, les sauces industrielles. Les légumes, les céréales (pas les chocopops hein, les vraies céréales...), le pain (non blanc) contiennent des sucres essentiels pour notre santé.

Voir les articles de ce site sur le même thème


Liens :
Sur wikipédia, Les dangers du sucre blanc
Sanssucre.org, le sucre est un poison qui peut rendre dépendant
Aromalves.com, Le sucre, drogue douce ?

Livres:
Danièle Starenkyi, Le mal du sucre (1990)
William Dufty, Le sucre, cet ami qui vous veut du mal " (2004)

Partager cet article

Repost 0
Published by Ansofie - dans Régime minceur
commenter cet article

commentaires